Au mois de Novembre dernier pendant le Black Friday {-20% sur les patrons } j’avais craqué pour ce patron qui me faisait de l’oeil depuis sa sortie ! L’automne arrivant à grand pas même en Provence, il était temps de m’y attaquer !!!  

 

J’avais acheté cette Gabardine lors d’une vente flash Tissus de Rêve, à 2,5€/m. Autant dire que je me suis pas privé, surtout que ce patron est assez gourmand en tissu {3,5 mètres } et que la Gabardine est habituellement un tissu qui coûte plutôt cher {au moins 10/20/30€ le mètre suivant les enseignes, donc le trench devient vite inabordable pour mon budget !}

Qu’est-ce la Gabardine ?

C’est un tissu de coton tissé de façon très serré avec de fines côtes obliques comme le jean, il est souple et légèrement extensible. Ce tissu se froisse peu et offre une effet légèrement déferlant !

Deer and Doe est une marque de patrons indépendante et française {les patrons sont aussi disponibles en anglais }. J’apprécie beaucoup cette marque qui offre de jolis patrons, très bien expliqués. Sur leur blog il y a toujours des articles très détaillés pour adapter chaque patron à notre morphologie ainsi que des conseils sur les tissus : bref impossible d’être perdu avec eux !

Ce patron de trench me faisait aussi de l’oeil principalement pour le côté défi technique : « Trench coat cintré à double boutonnage et découpes princesse, non doublé. Plis plats devant et dos, poches passepoilées à l’italienne et manches tailleur. » Les boutonnières sont dites passepoilées, il y a des surpiqures partout et surtout 10 mètres de biais pour ganser les coutures ! {technique qui consiste à poser du biais sur les finitions intérieures ce qui donne une meilleure tenue et un très joli rendu !}.

Tout d’abord il va falloir s’armer de patience car je l’ai pour ma part trouvé long à réaliser {je suis très impatiente !}, je pense environ 15 heures mises bout à bout !

 

 

Outils importants pour ce trench :

  • Le pied à fermeture éclair pour bien guider la couture des nombreuses surpiqures, afin qu’elles épousent parfaitement la première ligne de piqure.
  • Le pied à biais, indispensable si vous êtes comme moi allergique au biais
  • Le fer à repasser INDISPENSABLE comme toujours en couture !
  • Un bon stylo pour marquer sur l’envers toutes les pièces à découper {une quarantaine je crois !} afin de ne pas s’embrouiller {j’utilise les stylos frixion qui s’effacent au contact du fer}.
  • De la patience ^^

 

 

 

 

 

Le seul point technique qui m’a posé problème furent les boutonnières passepoilées : ma gabardine est assez épaisse {trop selon les conseils de Deer and Doe} je pense que c’est pour cela qu’elles ne sont pas parfaites ! Sinon aucune difficulté pour le reste, les pièces s’emboitent parfaitement les unes sur les autres, c’est un vrai régal !!!

Coté taille je suis comme beaucoup pas taillée pareil en haut et en bas, donc j’ai choisi de suivre ma taille du bas pour l’ensemble du patron, le haut est du coup un peu large mais parfait pour enfiler un gros pull sous mon trench !

J’ai choisi de ne pas faire mon biais, c’est vraiment la chose que je déteste le plus en couture !

Pour casser le coté sombre et rigide de cette gabardine grise mon choix s’est naturellement porté vers du lurex argenté … et bien sûr je n’ai pu m’empêcher d’insérer du passepoil dans la couture du dos !!! {au grand désespoir de mon mari ^^}.

En résumé :

  • Patron Luzerne de Deer and Doe payé 11,20€ lors du dernier Black Friday {je vous conseille vivement la version papier, l’écart de prix entre la version papier et le pdf n’est que de 3€ et vous gagnerez un temps énorme car il y a 48 pages à assembler !}
  • Gabardine de Tissus de rêve 8,75€ {2,5€/m}
  • Biais Lurex Ma petite Mercerie 9,80€ {0,98€/m}
  • Les boutons viennent du stock de ma grand-mère voire mon arrière grand-mère {c’est pour cela que certains sont un peu rouillés !}
  • Fils de mon stock {j’ai dû utiliser au moins 3/4 bobines !}

Au final ce trench m’aura couté bien moins cher que si je l’avais acheté en magasin, sauf que les finitions sont bien plus jolies et mieux finies ! Je suis pour ma part très fière de ce beau projet, un projet que je recommande à toutes celles qui veulent passer le CAP Couture : il demande rigueur, patience et minutie, exactement ce qui est demandé lors de l’épreuve pratique ! {oui je sais je vous ai promis un article pour vous détailler cette épreuve… il arrive très bientôt !!!}.

        

Et vous aimez-vous vous lancer des défis ?

Ps: Bo Séraphine Paris !